MAIRIE DE CRECY COUVE

 

Monsieur le Préfet

 

4 RUE COLLIN D’HARLEVILLE

28000 CHARTRES

 

 

Crécy-Couvé, le 04/05/06

 

 

N/ Réf : PJ/LB 6038

 

 

Objet : Charte de l’environnement et carrière de Saulnières

 

 

Copie : Monsieur le Président du Conseil Général

 

 

 

Monsieur le Préfet,

 

 

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous lisons à Crécy-Couvé et dans sa région, les documents relatifs à la Charte Départementale pour l’Environnement, et notamment « les cahiers de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement »

 

Les thèmes abordés et les priorités décrites sont également les nôtres :

-         Mettre en œuvre une politique de qualité pour la gestion de l’eau

-         Mettre l’environnement au cœur du développement économique et des activités humaines

-         Améliorer le cadre de vie

-         Sensibiliser et mobiliser pour un développement durable

 

Malgré ces bonnes intentions dispensées et divulguées, des cas particuliers s’inscrivent en faux : par exemple, l’autorisation d’exploiter une carrière à Saulnières, par arrêté préfectoral du 17 novembre 2005.

Nous sommes extrêmement étonnés, que cette autorisation ait été donnée, tant elle est en totale contradiction avec les grands principes énoncés par la Charte, Charte pilotée, rappelons-le, par le Conseil Général, la D.D.E., le S.D.A., le C.A.U.E. et l’Association des Maires.

 

 

 

Principe 1 : Préserver un environnement naturel, préserver les espaces naturels et les paysages

 

            Que dire de plus de 50 hectares de carrière d’extraction de graviers, générateurs de poussière, bruit ; que dire d’une excavation de plus de 30 m, bordée de merlons artificiels, et tout cela pendant 25 ans…, alors qu’aujourd’hui, le bord de la rivière est tout à fait paisible et naturel.

 

Principe 2 : Préserver la qualité de l’eau

 

            Que dire des risques graves de pollution de la nappe phréatique de tout le Drouais, risques qui jusqu’à présent n’ont pas été écartés.

 

Principe 3 : Conserver et restaurer le patrimoine ancien

 

            Que dire de la proximité du site historique de Crécy-Couvé, (avec par exemple : une des plus belles glacières d’Europe) ; que dire des voies d’eau à aménager, pour lesquelles la Mairie s’est déjà engagée, en achetant le canal et en affinant le projet touristique rattaché.

Que dire de ce projet industriel qu’est la carrière alors que, faut-il le rappeler, Crécy-Couvé est régi par une Z.P.P.A.U.P. Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager. Comment conserver de la sorte ce patrimoine qui s’inscrit maintenant, rappelons-le dans la Vallée Royale de l’Eure..

 

Principe 4 : Favoriser la découverte de l’environnement avec davantage de pistes cyclables et de chemins de randonnées

 

            Que dire du Chemin de Grande Randonnée (GR ), qui borde le projet de carrière et qui sera coupé par le projet de carrière, Rappelons que ce Chemin de Grande randonnée conduit directement au Mont Saint Michel, c’est un chemin de pèlerinage qui est interrompu.

            Que dire des chemins ruraux de Crécy Couvé, entre autres « la Côte des Foins » et « la Côte du Jardinier », qui deviendront impraticables à cause du bruit et de la poussière.

 

La seconde charte pour l’environnement, avec ces principes serait une réponse aux attentes des communes et de leurs administrés.

Alors comment expliquer votre décision d’autoriser à exploiter une carrière à Saulnières, par arrêté préfectoral du 17 novembre 2005.

 

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, mes respectueuses salutations.